fbpx

A propos

Le Tournai Jazz Festival 2022 «10 ANS »

De la magie au 10e Tournai Jazz Festival !

En 2020 et en 2021, le Tournai Jazz Festival n’a pas pu se déployer, pour cause de pandémie.  Mais, en 2022, il va rattraper le plaisir perdu. Et, plus que jamais, mettre les petits plats dans les grands. D’autant que ce sera la 10e édition. Laquelle fera de la magie puisque le prochain festival se dédoublera : sur dix jours, du vendredi 29 avril au dimanche 8 mai, soit deux fois plus que ce qui était prévu initialement. Pour un total de 100 événements, dont 50 concerts sur site… L’esplanade de l’Europe accueillera trois lieux de concerts, pour deux précédemment sur la Grand’place : on aura toujours un Magic Mirrors (on ne touche pas à un lieu qui fait l’unanimité) mais on aura aussi un Magic Circus de 1200 places et un Magic Square.

Pourquoi sur l’ancienne plaine des Manœuvres ? Parce que la Halle-aux-Draps sera en travaux et qu’il était impossible d’installer trois chapiteaux sur la Grand’place, quand on tient compte de toute une série de paramètres : logistique, catering, technique, parking, accueil des artistes…

Pourquoi un chapiteau de 1200 places ? Parce qu’une telle disponibilité permet d’inviter des artistes de haut vol, et donc plus chers, tout en restant financièrement le plus accessible possible pour le public.  Sont annoncés dans le Magic Circus : la chanteuse/batteuse Ida Kristine Nielsen, les pianistes Hiromi et André Manoukian, le contrebassiste Kyle Eastwood, les trompettistes Ibrahim Maalouf et Erik Truffaz, le claviériste Roberto Fonseca, les chanteuses Ayo et Kimberose, l’harmoniciste Charles Pasi... Rien que des noms magiques ! Et c’est par la magie du Brussels Jazz Orchestra et de l’harmonica de Grégoire Manet que l’âme et l’esprit de Toots Thielemans seront présents à Tournai, sachant que notre Toots (inter)national aurait eu 100 ans le 29 avril 2022…

Pourquoi un Magic Square ? Pour créer un espace hyper-festif, avec des lieux de grande et de petite restauration animés par une quinzaine de concerts gratuits. Sont particulièrement attendus ceux du West Music Club (qui fêtera ses 50 ans) et du Jazz Music Orchestra (qui présentera son incroyable projet « Quand Big Ben rencontre Big Band »).

Et le Magic Mirrors ? Il accueillera 20 concerts au total, dont celui du Philip Catherine Quintet « Two Pianos ». Et ceux du désormais incontournable et grassouillet « Frit’Jazz », sorte de pied de nez au très sec free jazz.

Le jazz en ville, c’est fini alors ? Pas du tout ! Le Conservatoire de musique poursuivra son immersion dans le jazz : des master classes avec le pianiste Jacky Terrasson et le saxophoniste Stéphane Mercier, une expo photos de Jean-Charles Thibaut, une création originale pour les 10 ans du festival… L’Office du Tourisme sera le théâtre d’une expo et d’une projection de films tandis que des particuliers recevront des musiciens à domicile. Ou quand « le jazz s’invite à la maison »…

Retour haut de page