fbpx

Bert Joris Trio

Dimanche

27 juin 2021

Informations sur le concert

Lieu

Grand Place Tournai

Salle de concert

Magic Mirrors

Horaire

18h00

Tarifs

Concert: 15€

Site internet de l'artiste

https://www.bertjoris.com/

Bert Joris « Trio »

Philip Catherine étant souffrant, nous avons dû annuler les concerts prévus ce 27 juinIl est profondément désolé de cette situation et il nous à déjà promis de revenir en 2022 en pleine forme. Nous lui souhaitons bien évidement un très bon rétablissement !

Le magnifique trompettiste Bert Joris,  qui a joué d’innombrables concerts avec Philip, a pu se libérer pour un remplacement au pied levé.  Sa longue collaboration avec Philippe Aerts, ainsi que la grande souplesse d’un Antoine Pierre dont plus besoin de louer les qualités, assurera certainement un concert de haut vol !  Même si Philip Catherine reste irremplaçable ...

BERT JORIS (trompette et bugle) -  www.bertjoris.com

Bert Joris débute la trompette à l'âge de 14 ans et devient très rapidement un des grands de son pays, en particulier grâce à son timbre chaud et son grand lyrisme.  Il devient soliste en 1978 de la « BRT Radio Jazzorchestra ». Il sort son premier album en quartet en 1986 et, la même année, il est invité par Joe Lovano pour enregistrer son disque en quartet.

Depuis 1992, il a joue à travers le monde avec le guitariste Philip Catherine avec qui il enregistrera de nombreux albums.  Il multiplie également les collaborations : Philippe Aerts Quartet, Amsterdam Jazz Quintet, Joe Haider, Hein Van De Geyn, Ivan Paduart sextet, Marc Moulin et beaucoup d’autres.  Bert Joris est également un pédagogue musical mondialement reconnu.  Il a été à l’origine de départements de jazz à Louvain, Bruxelles et Anvers. Aux Pays-Bas, il enseigne au conservatoire d’Hilversum, ainsi qu’à Bern en Suisse.   En 2007 sort un disque sur Dreyfus Jazz de son quartet avec lequel il tourne depuis,  avec Dado Moroni, Philippe Aerts et Dré Pallemaerts.

« Un concert de Bert Joris est toujours un cadeau. Un cadeau qui se déballe doucement, délicatement. Un cadeau qui ne cesse de se laisser découvrir. »

« Certains (dont moi, je l’avoue) iraient loin pour écouter ce genre de musiciens qui n’existent, dit-on, qu’ailleurs, là-bas, de l’autre côté… Mais Bert Joris vit ici, il est belge. Et c’est un maître. Et quel maître ! On l’oublie trop souvent. »

« Avec beaucoup d’humilité – de timidité presque – mais surtout avec beaucoup de tendresse, il présente d’abord ses musiciens – ses complices de longue date – et puis le morceau suivant en hommage à un autre maître du jazz belge : Philip Catherine, avec qui il a beaucoup joué aussi. »  

« Et quand ça swingue, ça swingue «simple». Ça valse presque. C’est ample, ça laisse plein d’espace pour s’abandonner, se libérer, s’épancher. La musique respire, circule. Ça ressemble presque aux ronflements du moteur d’une Cadillac. On sent toute la puissance en réserve. »

«  Alors, on referme délicatement le cadeau et on le range dans l’écrin de sa mémoire pour en profiter égoïstement, secrètement. Pour longtemps. »    

Jazzques  (Jacques Prouvost)

 

 Line-up:

  • Bert Joris : Trompette et Bugle
  • Philippe Aerts : Contrebasse
  • Antoine Pierre : Batterie
Retour haut de page