Vaya Con Elya

Mercredi

1 Mai 2019

Informations sur le concert

Lieu

Grand'Place de Tournai

Salle de concert

Magic Mirrors

Horaire

20h15

Tarifs

Pass Magic Mercredi 16€

Site internet de l'artiste

Formés l’un et l’autre au Conservatoire, Xavier Thiébaut (présent dans sept groupes) et sa compagne Chantal Gaudin (trois) n’en finissent pas de multiplier les aventures musicales.

Voici deux ans, ils créaient Go Elya, un quartet de reprises de jazz/latino/swing : Nougaro, les classiques du Bossa-Nova…

Outre Xavier (contrebasse) et Chantal (chant), le groupe est composé de Bernard Hoste, un trompettiste bruxellois, et de Jean-Marie Carlier, entre autres le pianiste des Filles, celles picardes.

Depuis sa création, Go Elya s’est produit une quinzaine de fois, le plus souvent dans de petits cafés de jazz.

Un an de travail intense

Lancé voici un an, Vaya con Elya est pour sa part composé de sept musiciens : outre Xavier Thiébaut et Elya (le nom de scène de Chantal Gaudin), on ne trouve que des gaillards qui se sont forgé une belle réputation dans notre région et au-delà : Tom Dewulf (Rumillies, le batteur de Tchazz), Didier Couplet (trompette, Pottes), Alain Delhaye (saxophone, clarinette, percussion et flûte, Renaix), Cédric Pamalio (guitare, Houtaing), Éric Cantamessi (accordéon, synthétiseur, Renaix).

Vaya con Elya entend rendre hommage à Vaya con Dios, groupe belge internationalement connu, qui a fait ses adieux à la scène voici bientôt quatre ans. Ce n’est pas du simple cover…

« Chantal et moi, on est des fans depuis toujours, raconte Xavier Thiébaut. On a bossé comme des mabouls, toutes les semaines, avant de donner notre premier concert, le 2 juin dernier. Le 25 août dernier, à Aarschot, en Flandre, on a enflammé le public. Nous respectons l’esprit de Vaya con Dios, mais nous apportons notre son propre. Et faisons une place importante aux solistes… »

Vaya con Elya a déjà en magasin 24 des 72 titres enregistrés par Dani Klein et ses musiciens. « 75 % morceaux répétés par nous sont énergiques, dit Xavier. Nous reprenons bien sûr les titres inévitables - comme Just a friend of mine - mais aussi des petites perles moins connues, que nous mettons à notre sauce, avec par exemple un solo de clarinette. Le résultat est très jazzy.  Normal : Vaya con Dios se fonde dans les racines du jazz… »

Une coproduction de
logo-maison-de-la-culture-tournai
In partnership with
logo-jaguar-belgique